Madagascar

Guide pour le voyageur

Profitant d’une nature riche et luxuriante, Madagascar offre à ses visiteurs l’occasion d’admirer son exceptionnel patrimoine. Située dans l’Océan Indien, à l’Est de l’Afrique, cette quatrième plus grande île du monde est spécialement appréciée pour ses paysages, l’accueil chaleureux de sa population, la diversité de ses valeurs culturelles.

MadagascarMadagascar est marquée par deux saisons climatiques, à savoir l’hiver (avril à octobre) et l’été (novembre à mars).

Durant la saison estivale, il pleut abondamment sur l’île donc il faudrait partir à la découverte du pays aux environs du mois de mai jusqu’à octobre.

Néanmoins, les diverses régions de l’île présente un climat très contrasté. Sur les Hautes Terres (abritant Antananarivo, la capitale de l’île), par exemple, la saison des pluies ne durent qu’environ quatre mois alors que sur la côte est, il pleut quasiment toute l’année.

Plus connue et plus appréciée par la diversité de sa faune et de sa flore, par la richesse de sa culture, Madagascar s’est vu doter de 46 aires protégées réparties aux quatre coins de l’île et qui fourmillent toutes d’espèces rares.

Vous pourrez, entre autres, visiter la réserve spéciale de l’Ankarana (au Nord) qui est tapissée de sommets de calcaire, plus connus sous le nom de Tsingy. Au Coeur du parc, on retrouve six espèces de lémuriens, plusieurs espèces d’oiseaux ainsi que des geckos, caméléons et crocodiles. Par ailleurs, avec ses 5 000 km de côtes quasiment préservées, Madagascar offre des sites aquatiques qui se prêtent à toute sorte d’activités balnéaires en passant par la détente au soleil à la plongée sous-marine. L’île Sainte-Marie accueille de juin à septembre, les baleines à bosse qui s’y reproduisent et mettent bas.

Les manifestations culturelles et fêtes coutumières ne manquent pas d’étonner les visiteurs de la Grande île. Voici quelques exemples de fêtes coutumières malgaches : le « Fitampoha » ou le bain des reliques royales Sakalava pour solliciter les grâces des ancêtres royaux, le « Sambatra » ou la circoncision collective Antambahoaka.

Un touriste qui voyage à Madagascar dépense en moyenne Ar 1.500.000 ou 556 Euros. L'unité monétaire de la Grande Ile étant l’Ariary (Ar), 1 € s’achète actuellement à Ar 2700. La vie à Madagascar n’est pas onéreuse donc même si vous n’avez qu’un petit budget en poche, vous pouvez partir à sa découverte. Pour une chambre double, les prix varient entre Ar 15 000 (5,56 €) et Ar 100 000 (37 €) et plus. Quant à la restauration, il faudra débourser entre Ar 10 000 (3,7 €) et Ar 25 000 (9,26 €) et plus.

Concernant le transport, l’impraticabilité des routes (qui constitue cependant une source d’attractivité potentielle pour les touristes) empêche d’explorer certaines parties de l’île, surtout durant la saison des pluies. Vous pourrez y trouver des taxis brousse (desservant presque toute l’île), des taxis ville, des taxis be (bus),…Certaines localités ne sont pas accessibles en voiture mais seulement en avion.