Découvrir Athènes

la capitale de la Grèce, Athènes est une douce illustration du mélange des genres à travers le temps.

La Grèce La ville fait mêler modernité et vestiges de l’antiquité. La capitale grecque est un véritable délice à visiter.

Les nombreux sites archéologiques de la cité hellénique

Il est impossible de manquer ce plateau rocheux de 55 m qui constitue la célèbre Acropole d’Athènes. Elle est constituée des monuments formés par le théâtre de Dyonisos, le Parthénon et le Temple d’Athéna Niké. Le premier est considéré comme le berceau de la tragédie et du théâtre grec antique.

En effet, c’est dans ces lieux que furent créées les célèbres tragédies classiques d’Eurypide, d’Eschyle ou encore de Sophocle. Quand au second monument, il est initialement dédié à la déesse de la guerre et de la sagesse, Athéna.

Gravement endommagé par le temps et par les diverses attaques, il n’en reste plus que des vestiges aujourd’hui. L’Agora d’Athènes était le véritable centre névralgique de cité antique. En plein cœur de la ville moderne et situé au pied de l’Acropole, elle servait aux rencontres et au commerce. A part les monuments, les musées tiennent une place prépondérante dans le paysage athénien.

Le musée d’art cycladique fondé en 1986 regorge, comme son nom l’indique, d’une collection d’objets d’art cycladique ainsi que des antiquités grecques appartenant au couple Goulandris. Ce dernier se passionne en particulier pour l’art des Cyclades ou des îles de la Mer Egée. Le musée, fondé par Antonis Benakis, n’est pas en reste. Ainsi, la ville d’Athènes regorge de merveilles autant stupéfiantes les unes que les autres.

Le côté moderne de la capitale

Athènes, la magnifique, est aussi surprenante à visiter qu’attractive. Pour ceux qui veulent chiner, le marché aux puces de Monastiráki est la bonne adresse. On peut aussi y trouver diverses reproductions d’antiquité et de pièces de monnaie.
Pour les fashionistas et les amateurs d’art contemporain, les rues de Kolonaki feront leur bonheur. En effet, ce quartier du centre d’Athènes est remarqué pour son style d’architecture néoclassique. Les magasins de luxe, les cafés et les restaurants branchés y sont au rendez-vous.

Il se trouve que le quartier le plus ancien de la capitale est aussi le plus animé. Le quartier de Plaka est un labyrinthe où à chaque détour des magasins de souvenirs et des restaurants ont établi leur siège. Et comment ne pas mentionner la symbolique place Syntagma ou « Place de la Constitution » ? Elle est l’une des plus célèbres places d’Athènes.

La tombe du soldat inconnu s’y trouve ainsi que le Parlement hellénique. La relève de la garde n’est pas à manquer. Ces curieux soldats ayant à la pointe de leurs chaussures des pompons sont les evzones. Ce sont les membres de la garde présidentielle ou tout simplement une unité cérémonielle gardienne du Parlement.

Pour les adeptes des virées nocturnes, la capitale n’est pas à cours de bonnes adresses. Le Psiri constitue le quartier le plus branché de la capitale. Parmi les boîtes de nuit les plus tendances, on a le BO en bord de mer ou encore le Nipiagogeio, réputé pour sa décoration originale.

Un large choix pour l’hébergement

Visiter Athènes avec toutes ses merveilles, c’est très bien. Mais être bien logé la nuit pour se reposer de nos longues randonnées, c’est encore mieux. Pour une nuit dans un hôtel, il faut compter en moyenne une centaine d’euros. Toutefois, les prix sont diversifiés allant de 40 euros à plus de 150 euros.

Quand aux auberges de jeunesse, elles se font rares. Dernière option demeure le camping. Il existe environ 300 terrains de camping en Grèce dont certains disposent d’une piscine. Bien qu’économique, cette solution à la dure est loin d’être confortable.